La treizième note
“Les Contes du Piano Caméra-Oïgo Bongo”
Jeudi 19 mai à 13h30 et vendredi 20 mai à 9h30 à l’espace Ninon Vallin à
Montalieu-Vercieu


1 Montreurs d’ours
«ateliers d’improvisation de musique électronique»
Durant le mois de mai - école de Saint-Baudille-de-la-Tour
Montalieu-Vercieu

Ces ateliers étaient au départ destinés aux écoles qui venaient voir le spectacle « l’histoire probable de la musique électronique » . Je les ai adaptés pour faire plusieurs interventions par classe, de la mini conférence sur la musique électronique à la prise de son, en passant par la manipulation de synthétiseurs. Ils peuvent se destiner à un public très varié.

Vincent Petit

Le GRAMI (Groupe de Recherche et d’Analyse de la Musique et des Instruments) propose un concert suivi d’ateliers pour découvrir les possibilités qu’offrent les instruments électroniques. Le concert se veut à la fois ludique et surprenant. L’écoute active qu’il requiert amène à s’interroger sur la façon de fabriquer et de faire circuler les sons : Comment une goutte d’eau se met elle a tourner autour de moi pour finir par former une mélodie ?

Ce concert de sons d’objets jouera avec les contrastes de la musique. Le grave et l’aigu, les sonorités acoustiques et électroniques, le mouvement des sons sur plusieurs enceintes. Petit à petit, le public se prend au jeu et affine son écoute pour distinguer les éléments musicaux. L’atelier pédagogique qui suit permet de
découvrir de manière ludique et immédiate la pratique de la musique électronique, grâce à un instrumentarium adapté.

Les élèvent jouent ensemble une musique composée en temps réel . Chacun dispose d’un instrument lui permettant d’explorer la matière sonore et les possibilités rythmiques et mélodiques qu’offrent les synthétiseurs, sampleurs et boites à rythme. Ce sont les instruments les plus accessibles à un public jeune ou ne faisant pas de musique par ailleurs, on s’affranchit ainsi de la courbe d’apprentissage des instruments acoustiques traditionnels.

Pour faciliter l’approche des musiciens en herbe, les machines sont synchronisées entre elles et programmées de telle sorte qu’il est impossible de faire des fausses notes ou de se décaler les uns par rapport aux autres.

de115889926a1ba5479599c8cfa90a.jpg

Nos partenaires